--   --
 



Châteaux d'Alsace
Alsacian castles, Burgen des Elsass




Recherche personnalisée

Translate
espanol
russian
japanese
portigaise
deutsch
 


Afficher Alsace sur une carte plus grande 
Click the link to enlarge the map

A voir aussi sur l'Alsace - Also to be seen about Alsace

Sur cette page - On this page
Châteaux d'agrément, palais
Pleasure castles,palaces
Châteaux forts
Fortified castles
Vidéos châteaux d'Alsace
Videos Alsace castles

Châteaux du moyen-âge/ Middle age castles

Bas-Rhin (67) Haut Koenigsbourg (entièrement restauré de 1901 à 1908) ¤<O>¤ Fleckenstein ¤<O>¤ Lichtenberg (restauré) ¤<O>¤ Ortenberg ¤<O>¤ Lutzelbourg ¤<O>¤ Windeck ¤<O>¤ Wasigenstein (restauré)
Châteaux Bas-Rhin en ruines (castle in ruins - Burg in Trümmern)
Haut-Andlau ¤<O>¤ Andlau ¤<O>¤ Bernstein ¤<O>¤ Frankenbourg ¤<O>¤ Grand-Geroldseck ¤<O>¤ Haut Barr
¤<O>¤ Kintzheim ¤<O>¤ Landsberg ¤<O>¤ Froensbourg ¤<O>¤ Ortenbourg ¤<O>¤ Birkenfels ¤<O>¤ Dreistein ¤<O>¤ Hagelschloss (ruines) ¤<O>¤ Kagenfels ¤<O>¤ Koepfel ¤<O>¤ Ramstein ¤<O>¤ Spesbourg ¤<O>¤ Windstein ¤<O>¤ Châteaux troglodytiques du Wasgau ¤<O>¤ Lutzelhardt ¤<O>¤ Dahn
 
Haut-Rhin (68) Eiguisheim : Wahlenbourg (tour) ¤<O>¤ Dagsbourg (tour) ¤<O>¤ Weckmund (tour) ¤<O>¤ Saint-Ulrich (restauré) ¤<O>¤ Hohlandsbourg (en cours de restauration)
Châteaux Haut-Rhin en ruines (castle in ruins - Burg in Trümmern) Ribeauvillé : Girsberg ¤<O>¤ Haut-Ribeaupierre - Other castles : Bilstein (ruines) ¤<O>¤ Kaysersberg ¤<O>¤ Wildenstein


----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Châteaux forts - Fortified castles

Château de Fleckenstein

Le château fait partie des "châteaux troglodytes". Le château est mentionné dès le  début du XIIe siècle. Il  se trouve  sur un piton rocheux dont il épouse la  forme, véritable nid d'aigle, qui passa pendant longtemps pour le  "château idéal", imprenable. Il fut pris cependant en 1689, par les armées de Louis XIV. Il  comporte des murs d'enceinte, avec barbacane, deux tours, celle du puits (XIII°) et celle de l’escalier (XVI°), des puits et des citernes, des  salles taillées dans le rocher, telles des  cavernes... Classé aux Monuments historiques par les allemands, en 1898, il le fut par les français en 1933. Depuis les années 1950, des travaux de consolidation et de restauration ont été entrepris, facilitant et sécurisant la visite. Château de Fleckenstein ¤<O>¤ Photos
Le château de Fleckenstein en 1562
Le château de Fleckenstein (Diaporama 7'20)
---------------------------------------------------------------------------

Le château du Haut-Andlau

Le château a été construit en blocs de granite, entre 1246 et 1264, sur une étroite barre granitique qui domine la vallée, à 451 mètres d’altitude. Après le rattachement de l'Alsace à la France, en 1678, le château est pillé par les troupes du maréchal de Créqui. Les Comtes d’Andlau garderont le château jusqu’à la Révolution. Il est vendu comme bien National, en 1796 . A partir de 1806, son propriétaire vend les biens et les pierres du château. Un descendant de la famille d'Andlau rachète la ruine en 1818 et la sauve ainsi d'une destruction totale. Des travaux de consolidation sont entrepris en 1859, puis en 1927-28, après avoir été classé aux Monuments historiques en 1926. L' association des amis du château, créée en 2000 par Guillaume d'Andlau, anime la vie du château avec des expositions d'art contemporain, gère des chantiers d'insertion afin de réhabiliter le château. Celui-ci appartient toujours à la famille d’Andlau, qui aide ainsi à la conservation d'un beau patrimoine. Haut-Andlau
Le château du Haut-Andlau, gravure du XIXe siècle
Château du Haut-Andlau (Vidéo 2')

Le château du Haut-Barr
À une altitude de 458 mètres, au-dessus de Saverne, le château fut construit pour exercer un contrôle sur le nord des Vosges. Les ruines du château épousent une barre rocheuse de gré rose. Son origine  remonte au XIe siècle (1170) et il a  subi des transformations jusqu'au  XIVe siècle. Outre l'intérêt de sa position, le château offre à la  visite une chapelle dotée  d'une nef romane,  d'un choeur  gothique, ainsi qu'une tour d'artillerie, avec fenêtres à pilastres.
Le château du Haut-Barr, vu de l'Est par Mérian 1644 ©
_________________________________

Le château du Haut-Koenigsbourg

Le château domine la plaine d'Alsace à 700 mètres d'altitude.Il a été édifié au XIIe siècle par la famille des Hohenstaufen, et s'appelait alors Staufenberg. Il prendra le nom de Kœnigsbourg (château royal) vers 1192. En 1462 les Habsbourg confient le château à la famille Tierstein qui vont le mettre aux normes de la défense contrre l'artillerie, en reconstruisant le château et en l'agrandissant. Kœnigsbourg devient le Hohkoenigsbourg, c'est-à-dire le Haut-Koenigsbourg. En dépit des ravaux de fortification, le château fut pillé et incendié par les suédois en 1633, lors de la guerre de trente ans. A la suite de ce pillage, le château fut laissé à l'abandon pendant deux siècles. Les ruines furent classées aux Monument Historiques en 1862, puis sont acquises par la ville de Sélestat en 1865. La ville de Sélestat n'ayant pas les moyens de réhabiliter le châtau, elle en fait don à l'Empereur Guillaume II, en 1889 (l'Alsace ayant été annexée par l'Allemagne en 1871). Guillaume II va décider de faire restaurer entièrement le château, pour bien marquer symboliquement la limite ouest de son empire. Les travaux, gigantesques, vont durer de 1900 à 1908 et remettre le château dans l'état où il se trouvait à la fin du XVe siècle. château du Haut-Koenigsbourg
Le château du Haut-Koenigsbourg par Henri de Bourg d'Orschwillier 1827 ©
Le château du Haut-Koenigsbourg par René Baumer ©
Le château du Haut-Koenigsbourg (Vidéo en français 4'13)
Château du Haut-Koenigsbourg (Vidéo en français 17'47)
Château du Haut-Koenigsbourg - Visite guidée (Vidéo en français 2'30)
Castle Haut Koenigsbourg (Vidéo 8')
Château du Haut-Koenigsbourg : le musée et le château (français - traduction en allemand, anglais, langage des signes) - (Diaporama 4')

Le château de Lichtenberg

L'existence  d'un imposant  donjon est attestée par un écrit de 1206. En 1273, Conrad de Lichtenberg devient évêque de Strasbourg, renforçant ainsi le prestige et la puissance de la famille. En 1286 le château subit d'important travaux de fortification. A la fin du XVIe siècle, le château est transformé en  une puissante place-forte, ceinte de remparts. la demeure seigneuriale, quant à elle, reçoit tous les embellissements qu'apportait l'art de la Renaissance. En 1678, la   place-forte capitule devant les troupes françaises et devient un élément de la  ligne de défense de la  frontière nord-est. Le 9 août 1870, la place-fort fut bûlée et détruite par l'artillerie des troupes Wurtembergeoises. Le  château subit une restauration depuis 1993, et on y propose  visites et manifestations. Château de Lichtenberg
XIIIe siècle
Fin XVIe
Fin XVIIe
La mort du sous-lieutenant Staiger à Lichtenberg, et l'incendie de la place-forte, par l'artillerie Wurtenbergeoise par Karl Albert von Schott 1870-71 ©
Château de Lichtenberg (Vidéo 15'30)

Le château de Saint-Ulrich

Dominant la commune de Ribeauvillé, du haut de ses 528 m, le château portait à l'origine le nom de la lignée de Rappolstein, qui devint Ribeaupierre dans la version francisée. Il porta le nom de Grand-Ribeaupierre, qui le distinguait du Petit-Ribeaupierre, pour prendre ensuite le nom de Saint-Ulrich, en 1477, du nom de la chapelle du chateau . Les environs comportent un autre château, le Girsberg, ce qui s'explique par le fait que les hauteurs contrôlaient la route stratégique reliant la plaine d'Alsace à la haute vallée de Lièpvre (val d'Argent, aussi appelé vallée de Sainte-Marie-aux-Mines). A la fin du XVe siècle, le château est délaissé par la famille de Ribeaupierre, qui s'installe aux portes de Ribeauvillé. Au milieu du XVIe siècle, la forteresse subit des travaux de fortification et d'adaptation aux armes à feu. Dans les années 1650, après la guerre de 30 ans, le château commence à tomber en ruines. Il sera classé aux Monuments historiques en 1841. Château de Saint-Ulrich
Ribeauvillé et le château de St-Ulrich (Vidéo 6')
Le château de Ribauvillé par Frédéric Fiebig 1934 (1885-1953) ©
Ribeauvillé et, au fond, ses trois châteaux, par Hansi ©
Le château de St-Ulrich à Ribeauvillé (Vidéo 3')

 

Châteaux d'agrément,palais/Pleasure castles, palaces

Bas-Rhin (67) Birkenwald ¤<O>¤ Diedendorf ¤<O>¤ Osthoffen ¤<O>¤ Palais du Rhin (Strasbourg) ¤<O>¤ Pourtalès (Strasbourg) ¤<O>¤ Palais des Rohan (Strasbourg) ¤<O>¤ Rohan (Mützig) ¤<O>¤ Rohan (Saverne) ¤<O>¤ Thanvillé ¤<O>¤ Windeck
Haut-Rhin (68) -Turckheim
Châteaux Bas-Rhin
Château d'Ittenwiller
Le château d'Ittenwiller, situé à Saint-Pierre, est un ancien prieuré d'Augustins, fondé en 1115. jusqu'à la guerre des Rustauds de 1525, qui mit fin à l'activité monacale du site. Tombés à l'abandon, les bâtiments furent restaurés entre 1625 et 1662 par la volonté de l'évêque de Strasbourg. Vendu comme bien National sous la Révolution, les lieux furent acquis par le musicien autrichien Ignace-Joseph Pleyel , maître de chapelle à la cathédrale de Strasbourg, ami de Rouget-de-L'isle et dont on dit qu'il aurait pu lui "souffler" l'air de la Marseillaise, dans son château. Des éléments fortifiés sont toujours visibles : des douves avec un pont et portail d'entrée, ainsi que des tourelles. Le château est une propriété privée habitée par la famille des Comtes d'Andlau-Hombourg et c'est une propriété viticole. Photos ¤<O>¤ Châteaux forts d'Alsace
Château d'Ittenwiller

Château de Pourtalès

Le château se trouve à la limite nord d la commune de Strasbourg, à l'orée de la fôret de la Robertsaun et à 1km du Rhin. Le château de Pourtalès a été édifié au XVIIIe siècle, pour donner un lieu de villégiature à une riche famille Strasbourgeoise. Par la suite, il fut agrandi et embelli entre 1887 et 1902, par celle qui lu laissa son nom, la comtesse de Pourtalès. Un deuxième étage est ajouté au château, un vaste parc à l'anglaise est aménagé, un corps de bâtiment de style Louis XV ajouté à l'aile droite du château. Metternich, Louis II de Bavière, Gulillaume II, Napoléon III et l'impératrice Eugénie, le prince de Galles, des princes russes, Franz Liszt ou Albert Schweitzer furent les hôtes du château. A la mort de la comtesse, sa fille continuera la tradition, en accueillant Joffre, Lyautey, Réjane, Anna de Noailles, Louis de Broglie, François Mauriac, André Maurois... Le château , fermé en 1939, et laissé à l'abandon, sera racheté par la la Schiller International University après la guerre, qui en fait un de ses campus. Puis le château est racheté par une société privée, qui en fait un hôtel et un lieu de réceptions et de séminaires. Le parc du château a été racheté par la Ville de Strasbourg, qui en fait un lieu de promenade et de détente publique. Pourtalès
Le château de Pourtalès (Vidéo 2'45)

Palais des Rohans à Saverne

C'est le cardinal de Rohan qui décida de la construction d'un palais épiscopal, à la fin  du XVIIIe siècle, à la place d'un précédent château détruit par un incendie. De facture néoclassique, l'aménagement intérieur du château fut interrompu par la Révolution française. L'empereur Napoléon III fera achever et restaurer le château afin d'y loger les veuves des hauts fonctionnaires décédés dans l'exercice de leurs fonctions. Après la guerre de 1870, et l'occupation allemande, le château est transformé en caserne. En 1918, ce sont des troupes françaises qui l'occuperont. Appartenant au Domaine public de l'Etat français, le château est racheté  en 1952 par la  ville de Saverne . Il abrite à présent des  musées : archéologie, art, histoire, et musée Louise Weiss. Il abrite également une école primaire, une auberge de jeunesse et une salle de spectacle. Musées de Saverne
Le château de Rohan à Saverne (Vidéo en français 3')

Palais des Rohans à Strasbourg

Ce palais a été construit entre 1732 et 1741, dans le style classique de l'époque, pour le prince-évêque Armand Gaston Maximilien de Rohan, à la place d'un précédent palais épiscopal. Le palais se dessine dans un carré. On pénètre dans les bâtiments par un portail monumental en arc-de-triomphe, flanqué de deux colonnes de chaque côté, surmonté de deux statues. Deux pavillons se trouvent aux angles. Des bâtiments administratifs encadrent la cour d'honneur. Au fond se trouve le corps principal, en forme de U, composé de deux étages. De nos jours les bâtiments abritent le Musée des arts décoratifs, ¤<O>¤ le Musée des beaux-arts ¤<O>¤ et le Musée archéologique ¤<O>¤ Photos ¤<O>¤ Wikipedia
Le palais Rohan à Strasbourg (Vidéo en français 4')

Vidéos

Anciens châteaux forts d'Alsace (Diaporama en français 11'24)

Châteaux d'Alsace - Volume 2 - Autour du Mont Sainte-Odile (Diaporama 6')

Châteaux d'Alsace - Volume 3 - De Obernai à Sélestat : Haut-Andlau, Spesbourg, Bernstein, Ortenberg, Ramstein, Thanvillé et Châtenois - (Diaporama 9')

Châteaux d'Alsace - volume 6 : Autour de Kaysersberg : Kaysersberg, Kientzheim, Le Bonhomme, Wineck (Katzenthal) et Ingersheim. (Diaporama 6')

Ce site vous a plu ? Alors vous aimerez peut-être ceux-ci
Did you like this website? Then maybe you'll like these

 
--   --