--   --
oo

 

Ciboure


espanol
portigaise
deutsch



Recherche personnalisée





 
A voir aussi - Also to be seen

Sur cette page - On this page
Peintures Paintings
Ciboure est une petite ville de 6 200 habitants blottie au creux d'une baie, sur la rive gauche de la Nivelle. Ciboure fait face à Saint-Jean-de-Luz, qui se trouve de l'autre côté de la baie. Bien que la pêche ne soit plus l'activité économique principale, le port reste actif avec une flottille d’une quarantaine de bateaux. La plaisance complète l'activité maritime avec le port de plaisance de Larraldenia construit dans les années 70. Du XVe au début du XVIIIe siècle, la chasse à la baleine et la pêche à la morue à Terre Neuve contribuent à l'activité économique et à l'accroissement de la population autour de la baie. De 1930 à 1945, le port connaît un développement constant et régulier. Des conserveries de poissons se développent sur les communes de Ciboure et Saint Jean de Luz depuis 1914 pour compter pas moins de 19 conserveries en 1954. Dans cette moitié du XXe siècle, il fallut faire appel à de la main d’œuvre spécialisée dans la conserverie : ce fut l’arrivée massive de Bretons et de Bretonnes sur Ciboure. Ils se lièrent avec les familles locales et restèrent au Pays Basque, pour la plupart. La dernière usine fermera ses portes à Ciboure en 1992. Après plusieurs décennies de déclin, le port se classera 1er port sardinier de France entre 1947 et 1966. En 1951, le port sera également le 1er port thonier de France. Toute une économie se développe autour de cette pêche, et les premières campagnes de pêche au thon démarrent à Dakar en 1956 et encore aujourd'hui des pêcheurs cibouriens et luziens sont présents au Sénégal. Aujourd'hui, la filière pêche génère plus de 600 emplois. C’est essentiellement dans le quartier de Socoa que l'on trouvera un panel d'activités liées à la mer. Les 2 plages surveillées de Ciboure se trouvent également à Socoa dont une au pied du Fort de Socoa.

Photos

La baie de Ciboure et St-Jean-de-Luz

Vue de Ciboure

Vue de Ciboure

L'entrée du port de Ciboure

Le fort de Socoa à Ciboure, et le port. Le Fort verra le jour que sous le règne de Louis XIII. En 1636, les espagnols prennent le Fort et lui donnent le nom de Fort de Castille. Quelques années plus tard, la souveraineté française est rétablie, ce qui permet d'achever l'ouvrage qui prend le nom de Fort de Socoa. En 1686, Vauban en tournée d'inspection dans les Pyrénées, entreprend de renforcer le Fort et projette de construire une jetée pour améliorer l'accès au Fort. Les travaux d s'achevèrent en 1698. Le site abritait une caserne et une chapelle

Enfants lors de la fête de l'Olentzero à Ciboure

Tous les jours du 22 au 30 décembre, sauf jour de Noël, les enfants vont chercher, par groupe de 10, la lumière de la lanterne d'Olentzero, qui descend, avec son sac de charbon, lors de chaque solstice d'hiver pour inspirer espoir à l'humanité.

Vidéos

Ciboure, ville typique de la Côte Basque (Vidéo en français 5'20)


Ciboure et la baie de Socoa (Diaporama/slideshow 7')


Ciboure de la Maison Ravel au fort de Socoa (Vidéo 3'20)


Socoa, c'est très fort (Vidéo 1'20)

Peintures/paintings

Avertissement
Les peintures présentées sont la propriété de leurs ayant-droits. Il est nécessaire d'obtenir leur autorisation pour toute utilisation commerciale. D'autre part, une reproduction, ne rend jamais parfaitement la qualité et la réalité d'un tableau. Les présentations qui vous sont faites ici ont aussi pour but de vous donner l'envie d'aller les voir dans l'atelier des peintres, les galeries d'art et les musées !
Warning! These paintings are under copyright for commercial use.

Lavoir à Ascain par Xalo
Ciboure par Paul Signac 1929 (1863 - 1935)

Lavoir à Ascain par Xalo
Entrée du port, quai Ravel à Ciboure par Louis Floutier (1882 - 1936)

Les vapeurs dans le port de Ciboure par Louis Floutier

Lavoir à Ascain par Xalo
Vue des Récollets à Ciboure par Louis Floutier

Lavoir à Ascain par Xalo
Le fort de Socoa par Alexandre Nozal (1852-1929 )

Paysage basque par Joseph Inguimberty.
Fête basque à Ciboure par François-Ignace Bibal (1878-1944)

Lavoir à Ascain par Xalo
14 juillet dans les rues de Ciboure par François-Ignace Bibal

Lavoir à Ascain par Xalo
Rue des escaliers à Ciboure par Georges Masson (1875-1949)

Lavoir à Ascain par Xalo
La grille de l'église de Ciboure par Georges Masson

Lavoir à Ascain par Xalo
Procession dans les rues de Ciboure par Maggie Salcedo (1890-1959)

Lavoir à Ascain par Xalo
Le fort de Socoa par François-Maurice Roganeau (1883-1973)

Lavoir à Ascain par Xalo
Port et fort de Socoa à Ciboure par Xalo

Rue de Ciboure Ciboure par Pierre Baldi (1919-)

Lavoir à Ascain par Xalo
Port de Ciboure par Pierre Baldi

Quai Maurice Ravel à Ciboure par Pierre Baldi

Lavoir à Ascain par Xalo
Rue Pocalette à Ciboure par Xalo

Lavoir à Ascain par Xalo
Quai Maurice Ravel à Ciboure par Jeffo

Lavoir à Ascain par Xalo
La maison de Ravel à Ciboure par Vincent Monluc 2017

Lavoir à Ascain par Xalo
Ciboure vue du port de St-Jean-de-Luz

Orage sur Ciboure et la Rhune par D. Kopel


Ce site vous a plu ? Alors vous aimerez peut-être ceux-ci
Did you like this website? Then maybe you'll like these
oo