Le Cantal




Recherche personnalisée


 
espanol
 
russian
 
portigaise
deutsch
 

carte du Cantal
Carte du Conseil départemental du Cantal ©


A voir aussi : départements et Auvergne
Pages to be seen

Allier

Puy-de-Dôme


Sur cette page - On this page

Institutions



Institutions

Cantal Gouvernement Risques naturels et technologiques dans le département


Tourisme/tourism

Châteaux
Castles
Parc naturel
Natural park
Sites généraux
General websites
Thermalisme
Hydrptherapy
Villes et villages
Cities and villages
Volcans
Volcanoes
Edifices religieux les plus remarquables
Most remarkable religious buildings


Sites généraux/general websites

Cantal Passion Les événements dans le Cantal
CDTC Comité Départemental du Tourisme du Cantal Patrimoine naturel
Guide Michelin Les destinations phare du Cantal
Rando Auvergne Monts du Cantal
Routard Guide et photos du Cantal
Ski Infos Stations de ski dans la Cantal
Wikipedia Histoire ¤<O>¤ Géographie ¤<O>¤ Economie ¤<O>¤ Culture ¤<O>¤ Tourisme ¤<O>¤ Liste des communes ¤<O>¤ Monts du Cantal



Station de ski du Lioran, Super-Lioran (Vidéo 2'30)

Parc naturel (Natural park)

Parc Naturel Régional des Volcans d'Auvergne C'est le plus grand parc naturel régional de France métropolitaine. Formant un ensemble paysager, géologique et patrimonial, le parc naturel régional comprend la Chaîne des Puys, inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO en 2018, les Monts Dore, l'Artense, le Cézallier et les Monts du Cantal. Il se répartit sur les départements du Cantal et du Puy-de-Dôme

Le Parc Naturel Régional des Volcans d'Auvergne (Vidéo en français 4'35)

Volcans

Auvergne Volcans Le volcanisme auvergnat
Carte des séismes dans la région Auvergne.

Cantal vers le Puy Mary
Le Cantal, vers le Puy Mary (Grand Site de France)
 
Le Cantal, le plus vaste volcan d'Europe (Vidéo en français 5')
 
oooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo
Label "Plus beaux villages"
Most beautiful villages label

Les villes/cities

Aurillac La ville est la préfecture du Cantal, et compte 25 000 habitants. Elle eut l'honneur de voir naître en son sein, le premier pape français, Gerbert d'Aurillac, qui fut le pape de l'an 1000, entre 999 et 1003, sous le nom de Sylvestre II. La cité posséda une abbaye qui rayonna à travers la région, et jusqu'en Espagne. Elle fut le modèle la future abbaye de Cluny, et forma le 1er pape français. Il ne reste malheureusement que peu de traces de l'abbaye saccagée et brûlée par un bande calviniste en 1569. Depuis l'époque napoléonienne, Aurillac possède l'un des haras nationaux. La ville possède divers monuments historiques , civils et religieux - Depuis 1986, la ville est le cadre d'un Festival International de Théâtre de Rue qui se tient dans les dernières semaines du mois d'août.
Aurillac, un bijou au pied des monts du Cantal (Vidéo en français 9')
Aurillac par Léon Fauché
Aurillac par Léon Fauché (1868-1950) ©
 
Mauriac Petite ville de 3600 habitants, sous-préfecture du Cantal, possédant une très belle basilique, principal monument d'art roman de la Haute-Auvergne (voir dans la rubrique édifices religieux ci-dessous). On trouve également l'ancien collège des jésuites, créé en 1563, reconstruit au XVIIIe siècle. L'hôtel particulier d'Orcet a été construit au XVIIIe siècle, il possède de très belles tapisseries, boiseries, et héberge à présent la sous-préfecture. Beaucoup d'autres bâtiments présentent un intérêt architectural tels l'hôtel de ville, l'ancien palais de justice, des maisons du XVIIIe siècle...
Maurs Petite ville dynamique de 2 150 habitants. Elle possède une belle église, l'église Saint-Césaire, datée des XVe et XVIe siècles, qui fut l'abbatiale d'une abbaye bénédictine. On y trouve le buste reliquaire de Saint-Césaire, chef d’oeuvre d’orfèvrerie du XIIe siècle, un des joyaux de l’art roman, ainsi qu’un ensemble unique en Auvergne de très belles statues de bois et stalles sculptées (XVe et XVIe siècles). L'église est classée aux Monuments historiques.
Maurs la jolie, perle du Cantal (Diaporama/slideshow 5')
Saint Flour Ville de 6 435 habitants, une des sous-préfectures du Cantal, située à 990 mètres d'altitide. Dotée d'une cathédrale, elle est naturellement le siège de l'épiscopat du Cantal. Ne pas manquer la halle au bled (blé), qui, alors qu'elle menaçait de s'effondrer, fut transformée en une belle salle de concert à l’acoustique remarquable - Voir ci-dessous la rubrique "édifices religieux" pour la cathédrale St-Pierre de St-Flour la cathédrale St-Pierre de St-Flour
Saint-Flour et la Planèze - Le Cantal - Les 100 lieux qu'il faut voir (Vidéo en français 19')
St-Flour ville basse par Lionel Tison
St-Flour, la ville basse par Lionel Tison ©

Label "Plus beaux villages de France"/"most beautiful villages" label

Label "Plus Beaux Villages de France" dans le Cantal Salers ¤<O>¤ Tournemire
Salers Ce village de 330 habitants, perché à neuf-cent-quarante sept mètres d'altitude, a gardé des traces intactes de son glorieux passé : des maisons à tourelles les unes du XIVe siècles, d'autres du XVIIIe, toutes en parfait état de conservation, des remparts de lave sombre, un beffroi. L'église du village, remaniée aux XVe et au XIXe siècles, abrite une magnifique mise au tombeau du XVe siècle, composée de neuf sujets grandeur nature et de nombreux tableaux, tapisseries et statues anciennes. Une visite du village qu'il faut promonger jsqu'à l'esplanade de Barrouze afin d'y admirer le paysage et les vallées de la Maronne et de l'Aspre....
Salers, l'un des plus beaux villages de France (Vidéo 2'25)
Salers per Eugene Camille Lambert
La maison Bertrandy à Salers par Eugène Camille Lambert (1871-1948)
 
Tournemire Ce village de 212 habitants possède des maisons aux toits de lauzes ou d'ardoises avec des linteaux de portes et des encadrements de fenêtres anciens. Certaines sont bâties de pierres imposantes provenant de l'ancien château des Tournemire aujourd'hui disparu. Du château est restée l'ancienen chapelle, devenue paroissiale, bâtie en tuf volcanique polychrome et renfermant un reliquaire censé contenir une épine de la couronne du Christ, ramenée par Pierre de Tournemire, lors de sa croisade de 1095. Reste le château des Anjoly, rivaux des Tournemire. Il a été édifié au XVème siècle, le corps de logis date lui du XVIIIe siècle, on y trouve quelques fresques. Un massif donjon carré est encadré par quatre tours accolées.
Tournemire, l'un des plus beaux villages de France (Diaporama/slideshow 8'45)

Autre village intéressants

Murat C'est un gros bourg ayant déjà une allure de petite ville. Au XVe siècle la cité était fortifiée, comptant pas moins de trois enceintes suc-cessives. Sept édifices sont classés ou inscrits à l’Inventaire supplémentaire des Monuments Historiques. Histoire de Murat
Murat, un village qui a du caractère (Vidéo en français 5'40)
 
Pleaux Ce gros bourg de 1490 habitants a conservé plusieurs belles maisons allant du XVe au XVIIIe siècle. Son église date, pour la majeure partie, du XVe siècle. Elle possède un clocher d'époque romane, et est inscrite à l'inventaire des monuments historiques.
Village de Pléaux (Vidéo 3')
 
Marcolès Village médiéval de 600 habitants qui a reçu le label "Petites Cités de Caractère" pour la beauté de son patrimoine : Maison de la tour à l’emplacement du donjon primitif (1203), maisons de granit sur l’ancien rempart, portes de la cité, le “portail-haut” et le “portail-bas” où restent visibles gonds, herses, archères et blason de la cité, nobles demeures avec fenêtres à meneaux et caves voûtées le long de la “Rue-Longue”, église St Martin à la riche statuaire (statues et chaires polychromes, statue et relique de St Martin …), “Carrierons”, petites ruelles pittoresques à l’atmosphère si particulière, constituent les principaux atouts de la cité dont l’architecture circulaire traduit le caractère militaire de ses origines.
Marcolès village du Cantal (Diaporama/slideshow 3'40)
 
Verneuil-en-Bourbonnais Ce village, l'un des plus beaux du Bourbonnais, a gardé de nombreux témoignages de sa grandeur passée. On trouve des vestiges de l'enceinte médiévale telle la porte de la cité, datant du XVe siècle,les ruines d'un château, des maisons anciennes dont la construction s'échelonne des XVe et XVIIe siècle. La collégiale Saint-Pierre est une église gothique du XIIe siècle, inscrite aux Monuments historiques (M.H.), devenue l'église paroissiale. Sur la commune se trouve également l'église pré-romane et romane (Xe et XIe siècles) Notre-Dame-sur-l'Eau (M.H.). Utilisée comem grange après la Révolution, elel se dégrada, jusqu'e 1965 anéne où elle fut rachetée et restaurée par la Société des amis du Vieux Verneuil, et transformée en lieu d'exposition. D'autres lieux valent le détour.
Verneuil en Bourbonnais (Diaporama/slideshow 4')
 

Thermalisme/hydrotherapy

Chaudes-Aigues (Cantal) Les eaux de Chaudes-Aigues sont les plus chaudes d'Europe, avec 82° C. Plusieurs sources étaient déjà exploitées du temps des Romains. Propriétés des eaux : • Eaux chlorurées sodiques, présence d'oligo-éléments, • Température 82° C à l'émergence (hyperthermales), • Actions et propriétés : antalgique et myorelaxante. Indications : - Rhumatologie - Rééducation fonctionnelle - Photos ¤<O>¤ Restaurant Serge Vieira 2 * Michelin
Chaudes-Aigues, ville où jaillit l'eau à 80° (Vidéo en français 14'40)
 
La Chaldette Station thermale située au coeur de l'Aubrac, à 1000 mètres d'altitude, La propriété de ses eaux permet de pratiquer des soins afférents à l'ORL et aux voies respiratoirechez l’adulte et l’enfant.
Station thermale de la Chaldette (Vidéo en français 3')


Châteaux/castles

Château de Pesteils Cette ancienne forteresse de Polminhac, dans le Cantal, se dresse sur un roc escarpé, à 750m d’altitude. Son donjon de 40 mètres de hauteur date des XIVe et XVe siècles. De belles fresques du XVe ornent l’intérieur. Le XVIIe siècle enrichit le corps principal de remarquables plafonds peints. Tapisseries, peintures, meubles, parent richement cet ensemble. Agrandi et restauré au XIXe siècle, le château est depuis 1608 la propriété de la famille de Cassagne de Beaufort de Miramon Pesteils qui l'habite encore aujourd'hui. 20 personnages de cire illustrent sept siècles de vie quotidienne à Pesteils.
Le château de Pesteils dans le Cantal (Vidéo en français 4'40)
 
Ancienne citadelle de Carlat Elle était situées au sommet d'un plateau basaltique, environné de ravins escarpés, ce qui la rendait difficilement prenable. L'intérêt pour cette forteresse aujourd'hui disparue (démantelée en par ordre du roi henri IV en 1603-1604) tient au fait que des rois assiégèrent cette forteresse : Louis XI en 1476 et Henri IV en 1602. D'autre part, Marguerite de Valois, fille de Catherine de Médicis, et alors femme d'Henri de Navarre, futur Henri IV, vint s'y réfugier en 1585. Mais l'intérêt touristique réside avant tout dans le fait qu'une visite en 3D de la citadelle, telle qu'elle était avant sa destruction, est offerte aux visiteurs.
Cantal : le château disparu de Carlat se visite à nouveau en réalité virtuelle (Vidéo en français 2')
 
Château de Val Val est un château fort dont l'édification remonte au XIIIe siècle, il a été remanié jusqu'au XVIIe siècle. Il se trouve à la limite entre Auvergne et Limousin. Dominant autrefois une vallée, il se trouve à présent au bord d'une retenue d'eau. Le château et sa chapelle sont inscrit à l'inventaire des monuments historiques.
Le château de Val (Vidéo 3')
 
Château d'Anjony Il s'agit d'un impressionnant donjon carré haut de 40 mètres, flanque de 4 tours , prototype des petites forteresses de montagne du XVe siècle. On y trouve de riches intérieurs meublés et décorés, de remarquables fresques du XVIe siècle. Il se trouve sur le territoire de la commune de Tournemire, labellisée parmi les "Plus Beaux villages de France"
Le château médiéval d'Anjony (Vidéo en français 4'40)
fresque chateau anjony
Fresque de la chapelle du château d'Anjony
 
Château de La Vigne Le château comporte une tour carrée du XVe siècle auquel fut ajouté un premier corps de logis rectangulaire protégé par 3 tours d'angle. Un deuxième corps e logis est ajouté au XVIe siècle, on y trouve des peintures murales de la même période, de même que dans la chapelle du château. Le château possède un studiolo ( ancêtre du cabinet de curiosités de la Renaissance italienne) d'une grande rareté en France. le château et ses dépendances sont inscrits à l'inventaire des Monuments historiques.
Château de La Vigne (Vidéo en français 10')
 
Château de la Trémolière Situé à Anglards-de-Salers, le château est daté du XVIe siècle, il est constitué d'un corps de logis rectangulaire de trois niveaux agrémenté d'une tour d'escalier ronde.
Le trésor du château est constitué par une série exceptionnelle de dix tapisseries d'Aubusson représentant un bestiaire fantastique du XVIe siècle. tapisseries et chateau sont inscrits au Monuments historiques.
Les tapisseries du château de la Trémolière (Vidéo en français 3'25)

oooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo
Edifices religieux/religious buildings

La cathédrale St-Pierre de St-Flour A l'origine se trouvait un prieuré, mais la création du diocèse de St-FLour par le pape Jean XXII en 1317, rendit nécessaire la cosntruction d'uen église digne de représenter le diocèse. C'est à partir de 1396 que commença la construction d'une église de style gothique, qui fut achevée au milieu du 15e siècle. Au XIXe siècle, d'importantes modifications furent apportées. La cathédrale présente des trésors : une peinture murale du 15e siècle représentant le purgatoire et l'enfer ; un grand Christ en bois du 12e siècle, appelé le « Beau Dieu noir » ; une pietà du 15e siècle dans la chapelle Saint-Jean-Baptiste ; et enfin, dans la chapelle absidiale, la châsse en bronze doré contenant les reliques de saint Flour. Du fait de sa cathédrale, St-Flour est la résidence de l'évêché du Cantal.
La cathédrale St-Pierre de St-Flour (Vidéo en français 8')
 
Eglise St-Pierre de Bredons A l'origine se trouvait, sur ce pic basaltique, un prieuré fondé en 1067. La première église a été consacrée en 1095. De style roman auvergnat, elle est classée au titre des monuments historiques.
Eglise de Bredons - Murat - (Vidéo 2'40)
 
Basilique Notre-Dame-des-Miracles de Mauriac. C'est le principal monument d'art roman de la Haute-Auvergne. Le gros œuvre est daté du XIIe siècle, le portail Ouest et les quatre travées sont postérieurs. Le clocher quant à lui fut démoli et reconstruit à plusieurs reprises à partir du XIVe siècle. Malgré plusieurs remaniements au cours des siècles, le plan de l’édifice reste très classique et très pur et laisse une grande impression d’espace. La Vierge Noire en bois placée au-dessus du maître-autel, sensée avoir fait des miracles, a donné son nom à la basilique. L'église a un chevet à trois absidioles. A droite de la porte on trouve une lanterne des Morts de la fin du XIVe siècle qui se trouvait autrefois dans le cimetière. Le grand portail principal qui se trouve à l'Ouest représente la plus achevée des sculptures romanes de la Haute-Auvergne. Son tympan représente l'Ascension et on trouve tout autour un ensemble d'ornements qui encadrent l'arcade (archivolte), en soulignant les contours supérieurs et inférieurs, et qui représentent les signes du zodiaque. A l’origine un monastère (Saint-Pierre) se dressait en face de l’église Notre-Dame. Comme beaucoup, il fut démantelé pendant la Révolution. Seuls des vestiges souterrains sont encore visibles.

Ce site vous a plu ? Alors vous aimerez peut-être ceux-ci
Did you like this website? Then maybe you'll like these
 
--   --