--




Tarn-et-Garonne





Recherche personnalisée

Translate
 
espanol
  russian  
japanese
 
portigaise
 
deutsch
   
Faire un click sur la carte pour obtenir celle avec liens - Click the map to get the one with links


Faire un click sur le nom pour ouvrir le lien
Click the name to open the link

Les "pays" du Tarn-et-Garonne


Voir aussi/also to be seen
Auvillar Moissac

Sur cette page/on this page
Châteaux
Castles
Edifices religieux
Religious buidings
Villes et villages
Cities and villages
Le département, fut créé en 1808, en prenant des territoires sur les départements limitrophes. Il tire son nom du fleuve Garonne et de son affluent, le Tarn. Il recouvre à peu près 1/4 de l'ancienne province du Quercy, les 3/4 se situant dans le Lot. La préfecture du département est Montauban, sa sous-préfecture Castelsarrasin. Moissac est la troisème ville du département par sa population. En 2018, le département comptait un peu moins de 260 000 habitants. L'activité économique est essentiellement de nature agricole, avec en particulier la production de fruits, dont le célèbre chasselas de Moissac. En ce qui concerne le vin, le Tarn-et-Garonne produit six appellations : Brulhois (AOC), coteaux du Quercy (AOC), Fronton (AOC), Lavilledieu (IGP), St-Sardos (AOC) et enfin Vins de pays des coteaux et terrasses de Montauban. Les anglais affectionnent le département. Ainsi, à St-Antonin-Noble-Val, les anglophones constituent 10 % de l'électorat. L'occitanie constitue la 2e région d'accueil des britanniques (25 000), derrière la Nouvelle Aquitaine (40 000). Le fleuve Garonne est doublé d'un canal, le canal latéral de la Garonne, qui en plus d'offrir l'opportunité d'un tourisme fluvial, permet de longues randonnées à vélo par la "Vélo voie verte du Canal des 2 Mers". Au Nort-Est du département, les gorges de l'Aveyron offrent un paysage magnifique. Pour le département, elles commencent à St-Antonin-Noble-Val et se terminent à Bruniquel. Elles passent près du très beau village de Penne, dans l'Aveyron.

Le Tarn-et-Garonne au fil de vos envies (Vidéo 4'45)

Liens/links

Conseil Départemental du  Tarn-et-Garonne Toutes les informations sur le département
Préfecture du Tarn-et-Garonne Les services publics dans le Tarn-et-Garonne , les démarches administratives...
Wikipedia Géographie ¤<O>¤ Histoire ¤<O>¤ Economie ¤<O>¤ Culture et patrimoine ...

Les gorges de l'Aveyron (Vidéo 2')

Villes et villages/cities and villages

Les plus beaux villages
Most beautiful villages

Les principales villes du département/main cities

oooPages dédiées/dedicated pages

Montauban La ville est le chef-lieu et la préfecture du département du Tarn-et-Garonne, elle compte près de 61 000 habitants. Elle se situe dans une ancienne région appelée le Quercy. Voir notre page dédiée à la ville/have a look over our dedicated page.
Moissac Ville d'un peu plus de 13 000 habitants, située sur les bords du Tarn, elle fut et reste ville étape sur le chemin de Compostelle, et haut lieu de l'art roman. Voir notre page dédiée/have a look over our dédicated page

oooSur cette page/on this page

Castelsarrasin

Castelsarrasin Ville de près de 14 000 habitants, sous-préfecture du département. En 1643 la ville comptait déjà 3 couvents et l'arrivée de ursulines en suscita un 4e, qui ouvrit en 1698. En 1800, l’édifice devient le siège de la toute nouvelle Sous-Préfecture du 1er arrondissement du département de Haute-Garonne. L'église St-Jean date de 1560. Depuis 1924 des peintures ornent l’intérieur, représentant des scènes de la Bible ainsi que des figures importantes de l’histoire locale et de l’ordre de Malte. L'église St-Sauveur date de 1270. Cette église de style gothique méridional possède un exceptionnel mobilier baroque des XVIIe et XVIIIe siècles, La ville possède également un hôtel particulier, l'hôtel de Beaufort. La muraille, construite entre 1303 et 1346, ceinturait la ville sur deux kilomètres et était bordée d’un profond fossé de 30 mètres de large. De cette muraille en restent que quelques vestiges.

Avertissement
Les peintures présentées sont la propriété de leurs ayant-droits. Il est nécessaire d'obtenir leur autorisation pour toute utilisation commerciale. D'autre part, une reproduction, ne rend jamais parfaitement la qualité et la réalité d'un tableau. Les présentations qui vous sont faites ici ont aussi pour but de vous donner l'envie d'aller les voir dans les musées, les ateliers d'artistes et/ou sur leur site Internet !
Warning! these paintings are under copyright for commercial use.

St-Jean, Castelsarrasin par Jeanpi

Eglise St-Sauveur, Castelsarrasin par D. Kopel
 

Caussade

Caussade Ville de près de 7 000 habitants, sur les premiers contreforts du Quercy. Caussade a été et reste renommée pour son industrie de la chapellerie. Son église Notre-Dame de l'Assomption date des XVIe et XIXe siècles. De l'édifice primitif, il ne subsiste que le clocher en briques haut de 54 m et de type toulousain. Le reste de l'église a été rebâti en style néogothique au XIXème siècle. La Tour d'Arles est un édifice datant du XIIIe siècle, situé face au clocher. C'est une tour en briques rouges patinées par le temps ayant appartenu notamment au Duc de Sully, Maximilien de Béthune, seigneur de Montricoux et ministre d'Henri IV. A l'origine, elle était couronnée de créneaux, de merlons et de machicoulis. La salle du 1er étage servit d'église à une poignée de catholiques en terre protestante lors de l'Edit de Nantes. Deux de ses façades sont pourvues de baies géminées. Elle renferme également plusieurs vestiges de peintures médiévales. Chaque année, à Caussade, se déroulent le Salon International de l'Aquarelle au printemps, les Estivales du Chapeau en juillet, les rendez-vous musicaux tous les jeudis de l'été, le Festival Théâtre en août et Tractomania le 3ème week-end d'octobre.

La tour d'Arles Pascal Hoffmann

L'église Notre-Dame de l'Assomption

Montech

Montech Ville de près de 6 500 habitants, sur les bords du canal latéral à la Garonne. En 1134 naquit un village fortifié ou castrum. A la fin du XIIe siècle, la ville s’entoure de fortifications bordées de profonds fossés. Elle adopte le plan de la bastide-type : des rues qui se croisent en angle droit, une place centrale, une porte fortifiée avec pont-levis aux quatre coins cardinaux qui deviennent les seules voies d’accès. Des tours flanquent chaque porte ainsi que trois des ailes de l’enceinte de terre battue. La porte du Terrier (nord) est la porte principale de de la cité. Les activités commerciales et les institutions se concentrent autour de halle couverte (four banal, Maison de la ville). A l’intérieur des fortifications, un ancien château sert de refuge. En 1304, sous la pression démographique, la ville s’agrandit. En 1781, les portes sont reconstruites, plus hautes et plus larges afin de protéger les maisons à pans de bois. Les portes et les fossés existent jusqu’en 1830. Il reste actuellement les piliers de deux des quatre portes. Au XVIIIe siècle, Montech profite de la prospérité économique de Montauban, notamment à travers l’industrie textile (tisserands, tailleurs, couturiers…). La construction du Canal latéral à la Garonne, au milieu du 19ème siècle, va conforter les activités industrielles de la Commune, avec l’ouverture d’une papeterie (qui fermera en 1968). Au XIXe siècle l’intérieur de la ville prend son aspect actuel. Immeubles en brique roses, semblables à de petits hôtels particuliers du 17ème, 18ème et 19ème siècle, ou maisons à colombages. Certains de ces immeubles ont eu une fonction sociale et hospitalière importante. Tels l’Hôpital Saint-Esprit et l’Orphelinat Larramet, qui, aujourd’hui, ont donné leurs murs à l’actuelle mairie (elle s’y est installée à la fin du XIXe siècle). En 1974 est inaugurée la "pente d'eau de Montech" un ascenseur à bateaux établi sur le canal latéral à la Garonne, permettant le remplacement de cinq écluses rapprochées sur le Canal de Garonne. La trafique fluvial étant régulièrement en baisse, après une avarie survenue en 2009, les travaux de réparation ne purent être entrepris. De ce fait, l'installation est en cours de transformation en attraction touristique.

Le canal et les bateaux de plaisence à Montech

Montech 2017 (Vidéo 2'15)

Avertissement
Les peintures présentées sont la propriété de leurs ayant-droits. Il est nécessaire d'obtenir leur autorisation pour toute utilisation commerciale. D'autre part, une reproduction, ne rend jamais parfaitement la qualité et la réalité d'un tableau. Les présentations qui vous sont faites ici ont aussi pour but de vous donner l'envie d'aller les voir dans les musées, les ateliers d'artistes et/ou sur leur site Internet !
Warning! these paintings are under copyright for commercial use.

Péniches à Montech par B. Maryl

Cheminées d'usine à Montech par B. Maryl

Le canal rue de l'Usine à Montech par D. Kopel
 

Label "Plus beaux villages de France"- "Most beautiful villages of France" label

Attention "Plus Beaux Villages de France" est un label. De nombreux villages qui méritent d'être visités pour la richesse de leur patrimoine, ne l'ont pas.
Warning
, "Most Beautiful Villages of France" is a label. A lot of villages that deserve to be visited for their patrimony, don't have it.

oooPages dédiées/dedicated pages

Auvillar est un village, d'un peu plus de 900 habitants, situé sur le bord de la Garonne. Le vieux Auvillar, outre ses vieilles maisons, dont l'origine s'étale entre les XVe et XVIIIe siècles, possède un vestige de ses anciens remparts - Voir notre page dédiée - Have a look over our dedicated page
Bruniquel est un village perché d'un peu plus de 600 habitants, à la limite du Quercy et du Rouergue, à la fin des Gorges de l’Aveyron à la bordure du département du tran-et Garonne et du Tarn - Voir notre page dédiée - Have a look over our dedicated page

ooooSur cette page/on this page

Lauzerte

Vue de Lauzerte

Lauzerte

Lauzerte au concours du village préféré des français (Vidéo en français 4'35)


Lauzerte au concours du village préféré des français (Vidéo en français

Avertissement
Les peintures présentées sont la propriété de leurs ayant-droits. Il est nécessaire d'obtenir leur autorisation pour toute utilisation commerciale. D'autre part, une reproduction, ne rend jamais parfaitement la qualité et la réalité d'un tableau. Les présentations qui vous sont faites ici ont aussi pour but de vous donner l'envie d'aller les voir dans les musées, les ateliers d'artistes et/ou sur leur site Internet !
Warning! these paintings are under copyright for commercial use.

Lauzerte par D. Kopel
 

Les autres villages de charme/other charming villages

Dunes Village de 1200 habitants. Bastide du 13e siècle située sur les coteaux du Sud-Ouest en pays du "Brulhois". Dans le cas de Dunes, c’est le sénéchal d’Agenais et de Quercy, Philippe de Villefavreuse, qui proposa vers 1268 au seigneur du lieu, Raymond de Durfort, d’ériger l’agglomération en bastide. Dunes a conservé le plan qui lui fut donné, et sa pittoresque place bordée de couverts aux maisons à pans de bois du XVIe siècle, où la brique joue un grand rôle décoratif. L’église des XIV-XVe siècles conserve un retable baroque.

Dunes en tarn-et-Garonne (Diapos/vidéo - Slideshow/video 3'50)

Beaumont de Lomagne Cette commune, d'un peu plus de 3 700 habitants est une ancienne bastide royale du 12e siècle, avec toues les caractéristiques propre à ce type de cité : quadrillage authentique, église fortifiée du 13e siècle, halle monumentale du 14e siècle une impressionnante charpente soutenue par 38 poteaux reposant sur des socles de pierre de différents niveaux pour compenser la pente. Au début du XIXe siècle la halle était fermée. Ce n’est qu’après 1810 qu’elle devint une halle ouverte. On trouve dans la cité des sols en calade, de nombreuses demeures à pans de bois ainsi que des maisons de caractère. La Maison natale de Pierre de Fermat, illustre mathématicien du XVIIe siècle, né dans la commune, abrite une exposition pour découvrir la vie et l’œuvre de cet amateur de génie qui a tenu en haleine les scientifiques du monde entier avec son dernier grand théorème. Sur le territoire de la commune se trouve l’hippodrome de Bordevieille qui accueille des courses de trotteurs.

Beaumont de Lomagne (Diaporama/slideshow 2'30)

Beaumont-de-Lomagne par D. Kopel

Maubec

Maubec Ce village d'un peu plus de 130 habitants est perché au sommet d’un banc de calcaire qui surplombe la vallée alluviale de la Gimone. Le calcaire blanc est partout présent à Maubec. Il sert d’assise aux vieux remparts qui ceinturent le bourg. Les remparts en pierres patinées par les siècles et l’église St Orens, inscrit aux Monuments historiques, sont des sites à ne pas rater. Maubec, ancienne cité fortifiée agrémentée de petites ruelles pittoresques. Site défensif redoutable, le village fut à plusieurs reprises le théâtre d’âpres combats lors des guerres de religion.

Maubec, village fortifié du Tarn-et-Garonne (Diaporama/slideshow 3')

Maubec par D. Kopel

Avertissement
Les peintures présentées sont la propriété de leurs ayant-droits. Il est nécessaire d'obtenir leur autorisation pour toute utilisation commerciale. D'autre part, une reproduction, ne rend jamais parfaitement la qualité et la réalité d'un tableau. Les présentations qui vous sont faites ici ont aussi pour but de vous donner l'envie d'aller les voir dans les musées, les ateliers d'artistes et/ou sur leur site Internet !
Warning! these paintings are under copyright for commercial use.


Montjoi

Montjoi Ce village, d'un peu plus de 160 habitants Perchée sur son piton rocheux, la bastide de Montjoi fut fondée au XIIIe siècle par Alphonse de Poitiers. C'est un havre de paix, traversé par des petites rues pavées bordées d'élégantes maison en pierre du Quercy et brique rouge du Midi. Depuis le chemin de ronde qui domine la campagne environnante et la vallée de la Séoune, en passant par la porte d'entrée ogivale du XIVe siècle et en longeant les demeures à colombages et en encorbellement des XIVe et XVe siècles, les visiteurs ne peuvent que tomber sous le charme de cette cité médiévale.

Montjoi (Diaporama/slideshow 4')

Montjoi par D. Kopel

Autres beaux villages sur cette page
Other beautiful villages on this page
 

Caylus

Caylus est un village de près de 1500 habitants, établi sur une hauteur, autour de son château. Autrefois très prospère au Moyen Âge, le village a conservé de riches maisons et édifices des XIIIe au XVIe siècles, en particulier : la maison des Loups, l’église Saint Jean Baptiste, des XIVe et XVe siècles, remaniée au XIXe siècle ; l'église Saint-Amans-le-Vieux du XIIe siècle, classée aux Monuments historiques, et la Halle (1505, déplacée et agrandie en 1905). A voir aussi, le château neuf, les ruines de l’ancien château royal, dont ne subsiste qu'un donjon, et le pavillon Goléjac, un logis du XVe siècle. Caylus fait partie du Grand Site Occitanie Bastides et Gorges de l’Aveyron. On trouve une belle cascade à St-Pierre de Livron à côté de la commune. Les eaux de cette cascade étant très chargées en carbonates, le tuf se dépose sur les mousses et les morceaux de bois sous la forme d'une croûte. La disparition de ces débris végétaux par fermentation donne, en partie, à la roche sa texture poreuse rappelant celle de l'éponge. C'est pour cette raison que l'on parle de "cascade pétrifiante". Ce site est inscrit depuis 1942. Sur le territoire de la commune se trouve un camp militaire qui servit agalement de camp de concentration pour les réfugiés républicains espagnols puis les juifs étrangers, lors de la 2e guerre mondiale. Mairie

Vue de Caylus

Caylus, cité médiévale (Diaporama/slideshow 4'20)

Caylus par D. Kopel

Montpezat-de-Quercy

Montpezat-de-Quercy est formé d’un ensemble de vieilles maisons en pierre et de vestiges d’un habitat gallo-romain. L’église collégiale bâtie au XIVe siècle a conservé un riche mobilier, vestige des trésors accumulés depuis le Moyen Age grâce à un legs , dont le beau gisant de marbre du cardinal des Prés, celui qui fit les legs à l'égllise. A ne pas manquer : la porte de ville du XIVe siècle, la maison des Chanoines des XVe et XVIIe siècles, et les maisons Renaissance.

Montpezat-de-Quercy

Montpezat-de-Quercy

Montpezat de Quercy ( Vidéo 2'20)


Montpezat-de-Quercy et les tapisseries flamandes de la collégiale St-Martin (Diaporama/slideshow 43')

Avertissement
Les peintures présentées sont la propriété de leurs ayant-droits. Il est nécessaire d'obtenir leur autorisation pour toute utilisation commerciale. D'autre part, une reproduction, ne rend jamais parfaitement la qualité et la réalité d'un tableau. Les présentations qui vous sont faites ici ont aussi pour but de vous donner l'envie d'aller les voir dans les musées, les ateliers d'artistes et/ou sur leur site Internet !
Warning! these paintings are under copyright for commercial use.

Montpezat-de-Quercy par Françoise Bessières ©

Montpezat-de-Quercy par D. Kopel

Montricoux

Montricoux est un village d'un peu moins de 1200 habitants, situé sur les berges de l'Aveyron, à l'Est de Montauban, entre St-Antonin-Noble-Val et Bruniquel - Le donjon a été contruit par les Templiers en 1287. Il était plus élevé que de nos jours. Un château priimitif fut construit par les Templiers. D"truit par les Protestants, un château lui succéda en 1730. Sur la commune du village, au bord de l'Aveyron se trouve un ancien moulin, toujours en activité. Le village possède un musée dédié au peintre Marcel Lernoir qui vécut et mourut dans ce village.

Montricoux

Montricoux (Vidéo 1'25)

Montricoux, au bord de l'Aveyron par D. Kopel

Saint-Antonin-Noble-Val

Saint-Antonin-Noble-Val est une cité médiévale située au cœur des Gorges de l’Aveyron. Le bourg historique, constitué d’un ensemble de vieilles demeures enchevêtrées dans un réseau totalement préservé de ruelles étroites et tortueuses, recèle des fenêtres géminées ou à meneaux, des arcs gothiques ou romans ornant de vieux portails, et des traces d’anciennes échoppes. Saint-Antonin-Noble-Val fait partie du Grand Site Occitanie Bastides et Gorges de l’Aveyron.

St-Antonin-Noble-Val

St-Antonin-Noble-Val - Le Village Préféré des Français (Vidéo en français 4'20)


St-Antonin-Noble-Val (Video in english 2'10)

Avertissement
Les peintures présentées sont la propriété de leurs ayant-droits. Il est nécessaire d'obtenir leur autorisation pour toute utilisation commerciale. D'autre part, une reproduction, ne rend jamais parfaitement la qualité et la réalité d'un tableau. Les présentations qui vous sont faites ici ont aussi pour but de vous donner l'envie d'aller les voir dans les musées, les ateliers d'artistes et/ou sur leur site Internet !
Warning! these paintings are under copyright for commercial use.

St-Antonin-Noble-Val par Farane Thébault 2020

St-Antonin-Noble-Val par Misha Kuznetsov

St-Antonin-Noble-Val par D. Kopel

Varen

Varen est un village d'un peu plus de 650 habitants, au bord de l'Aveyron. Il se situe au nord-ouest du département, dans le Quercy-Rouergue. Son histoire remonte au Xe siècle. Il fut le siège d'une doyennée, sous-circoncscription d'un diocèse. A ce titre on trouve un bâtiment, dit "doyenné" datant du XIe siècle ayant toute l'apparence d'un petit château. L'église de la commune, a une vaste dimension, elle est datée du XIe siècle, classée aux Monuments historiques. Vestige de ses remparts, la commune possède une porte fortifiée à mâchicoulis (XVe ou XVIe siècles). Autre lieu à ne pas manquer : sur la place se trouve une curieuse fontaine, sutuée dans un renfoncement, et à laquelle on ne peut accéder qu'en descendant quelques marches. Sur le territoire de la commune se trouvent trois sites remarquables : un plan d'eau de 3 km de long et une gare, la gare de Lexos, mise en service en 1858 qui s'ouvrait sur 3 directions: Paris via Capdenac, Toulouse et Montauban. Son architecture et ses dimensions l'ont faite inscrire au titre des Monuments historiques. L'importance de la gare, ainsi que celle d'une cimenterie, enrichirent l'économie du village et de ses environs. La cimenterie fermera en 1994. Troisième site remarquable, à la limite de la commune : les magnifiques jardins de Quercy.

Le "château", siège de la mairie

La curieuse fontaine de Varen

Un des magnifiques chapiteaux romans de l'église St-Pierre

Varen et le hameau de St-Vincent de Belpech (Diaporama 3')


A la limite de la commune de Varen : les magnifiques Jardins de Quercy vus depuis un drone - The wonderful gardens of Quercy (Vidéo 5'15)

Avertissement
Les peintures présentées sont la propriété de leurs ayant-droits. Il est nécessaire d'obtenir leur autorisation pour toute utilisation commerciale. D'autre part, une reproduction, ne rend jamais parfaitement la qualité et la réalité d'un tableau. Les présentations qui vous sont faites ici ont aussi pour but de vous donner l'envie d'aller les voir dans les musées, les ateliers d'artistes et/ou sur leur site Internet !
Warning! these paintings are under copyright for commercial use.

Varen, sur l'Aveyron par Georges Charles Robin

Varen par D. Kopel

Châteaux/castles

Wikipedia châteaux du Tarn-et-Garonne Château de Gramont ¤<O>¤ Château de Bruniquel ¤<O>¤ Château de Montricoux ¤<O>¤ Château de Saint-Projet ¤<O>¤ Château de Cas ¤<O>¤ Château de Marsac

Le château de Brassac (Diaporama/slideshow 3')

Le château dit de la reine Margot trouve son origine au XIIIe siècle. La reine Margot ne vécut pas dans ce château, elle ne s'y réfugia que 2 jours en 1585. Louis XIII s'arrêta eu château en 1622. Le château est une demeure privée, mais on peut y louer une chambre d'hôtes, y manger et y organiser des réceptions.

Château de la reine Margot à Saint Projet (Vidéo 2'30)


Le Château de Négrepelisse abrite un centre d'art contemporain (Vidéo en français 2'30)


Montricoux, commanderie templière (Vidéo en français 8'50)


Château de Cas - Grand trophée de la plus belle restauration (Vidéo en français 5'25)
 

Edifices religieux/religious buildings


L'abbaye Notre-Dame de Beaulieu-en-Rouergue

L'abbaye Beaulieu-en-Rouergue (Vidéo en français 2'10)

L'abbaye de Grandselve à Bouillac - Fondée en 1114, l'abbaye devint Cistercienne en 1145. Propriétaire d'immenses territoires (grâce aux dons), elle avait également une importante activité commerciale facilitée par son contrôle sur le port de Verdun-sur-Garonne. Elle fonda en pariage avec le roi de France les Bastides de Beaumont-de-Lomagne (1279) et Grenade-sur-Garonne (1290). Créa le collège Saint-Bernard en 1281 dans le cadre de l'Université de Toulouse. Elle fut une des plus célèbres et des plus florissantes abbaye de tout le Midi. L'abbaye est vendue comme bien national en 1791, puis démantelée, ne conservant que sa porterie. Elle abrite un trésor : sept reliquaires de vermeil du XIIIe, spécimen de l'art languedocien en matière d'orfèvrerie religieuse qui sont à découvrir dans l'église Notre Dame de Bouillac.

Abbaye de Moissac : les plus belles sculptures romanes de France ? (Vidéo en français 4')
 

Ce site vous a plu ? Alors vous aimerez peut-être ceux-ci
Did you like this website? Then maybe you'll like these

--